Le blog de poker de ktr3is

Comment se construire une bankroll en ligne sans faire de versement ?

jeudi 29 mai 2008

Mon rodage en CG

J'ai fait plusieurs sessions depuis la dernière fois que nous nous sommes vus (petit rappel : ma bankroll était alors de 123,55$). C'est un peu toujours le même scénario : je perds un "gros" coup dés le début (souvent ma cave de 4$ y passe), et ensuite je joue 1 heure pour récupérer ma bêtise.

  • Première session : 1h20 de jeu sur deux tables, je finis à 123,50$ (perte de 5 cents)
  • Deuxième session : 45 minutes de jeu toujours sur deux tables, je finis à 123,55$ (gain de 5 cents)

Résultat des courses : bankroll toujours à 123,55$ ! On va dire que c'était la période de rodage, celle où il ne faut pas accélérer trop fort ni rouler trop vite !

Je serai absent des tables une dizaine de jours pour cause de vacances ! Ca ve me permettre de faire un bon break et de revenir affûté comme jamais !

lundi 17 mars 2008

Le calme plat

Quelques tournois plus tard et toujours au même point...

Hier, encore une fois à la bulle et ce soir, je me retrouve en heads-up et je sors deuxième, pas loin de gagner quand même car, alors que je le couvrais, nous nous retrouvâmes à tapis preflop, moi avec :8d :8h , lui avec :6c :Qh , le board :Qs :6d :4h :9c :2h :-/ . Le coup d'après, all in preflop (enfin presque, je croyais qu'on l'était et en fait, pas tout à fait, corrigé post flop), moi avec :6d :6h , lui avec :Qc :Kd , le flop :Tc :7h :9d , je balance le dernier jeton qu'il me restait (par erreur donc), la turn :Qs et la river :9c . Les dames m'auront fait du mal ce soir, les coquines.

Bankroll (toujours) à 153$, si ça continue, je vais faire finir comme certains par tout mettre en CG d'un coup !

dimanche 2 mars 2008

Et un dimanche en demi-teinte !

Pas de grande réussite aujourd'hui non plus :

  • 4 SnG 5$ + 0,50$ joués, 2 fois ITM en étant deuxième
  • Une tentative sur un MTT knock-out 3$ + 0,30$, je finis 89ème sur 286. Je ne sais pas trop s'il faut adopter une tactique différente sur les knock-out (il y a un bonus pour chaque adversaire éliminé).

Je vais méditer tous les conseils que j'ai eu ces derniers jours, il y en a eu beaucoup, je vous en remercie !

Bankroll à 158$

jeudi 7 février 2008

Bilan global de mon tournoi à l'Aviation Club de France

Ce post pour faire un dernier bilan global de ce tournoi à l'ACF. Après, promis, je n'en parle plus ;-)

  • C'est une super expérience. Depuis le temps que je joue au poker et que je voulais faire un "vrai" tournoi live, je suis comblé. La structure du tournoi était agréable, les croupiers efficaces, les mains s'enchaînent vraiment vite, ça joue ! (Ca change de Robert qui sort le flop avant de distribuer les cartes ;-) ) bref tout était très pro. Je conseille à tous les passionnés de poker de faire l'expérience, au moins un fois, un "one shot", hors gestion de bankroll, un petit plaisir, un gros cadeau !
  • En revanche, car il y a bien un "en revanche", l'ambiance aux tables n'est pas très bonne. Certains joueurs sont tout simplement odieux, d'une part avec les autres joueurs, mais également avec les croupiers. Le cas qui m'a le plus marqué, c'est la façon dont l'un des joueurs parlait à la croupière : le mec se fait gravement relancé, et ça se voit que ça le dose, il n'en peut plus, il demande à la croupière "Y'a combien là", elle : "A peu près 2500", lui : "Non mais y'a combien exactement, j'ai besoin de savoir", la croupière s'exécute, compte les jetons, ça prend un peu de temps, et annonce "2550" pour entendre instantanément "je passe". A voir sa tête, on la sent un peu dosée également, elle ajoute "Ca a bien servi que je compte là, hein ?" et l'autre de répondre "Oui, ça vous entraîne et puis ça vous occupe", elle : "vous avez conscience de faire perdre du temps à tout le monde ?", lui : "vous savez, moi je m'en fous, j'ai tout mon temps, prrrrr (bruit ressemblant à une flatulence émit avec sa bouche)", la grande classe, ce n'est qu'un exemple.
  • Les croupiers eux-mêmes ne sont pas très aimables (mais j'imagine qu'il faut être un minimum sec pour se faire respecter), donc, pourquoi pas un petit pourrissage en règle de temps en temps !
  • Ah oui, et puis la personne à l'accueil de l'ACF (celle qui prend les cartes d'identité) et l'une des personnes les moins futées et les plus détestables qu'il m'ait été donnée de rencontrer. C'est le premier contact que les joueurs ont avec le club, je trouve ça incroyable que la direction laisse quelqu'un d'aussi abjecte à ce poste. Il y avait des touristes qui demandaient s'il y avait du cash game (pas de chance, le tournoi occupait toutes les tables), ils se sont fait recevoir, quelque chose de bien... Ca plante l'ambiance.
  • Au final (accueil + tables), une impression générale d'ambiance que je qualifierais de "prout prout parisienne" (sans vouloir le moins du monde dénigrer les parisiens ou Paris, j'y suis moi-même né), un poil glauque et un chouilla malsain.
  • Dernier point en forme de conseil : après avoir joué pour le première fois 6 heures, on éprouve une seule envie, enfin en ce qui me concerne : ne plus penser au poker, faire autre chose. Alors, le conseil du jour : lorsque vous ferez votre premier tournoi live, prévoyez une soirée seul juste après, vous ne le regretterez pas, surtout si vous faites la bulle, j'me comprends :-)

Banzaï !

mardi 29 janvier 2008

Carré d'as

Une victoire sur un SnG à 2$ 9p, avec une main qu'il me faut absolument partager, attention, ce n'est pas du grand poker, mais je crois qu'on en a tous rêvé, quel pied, quel pied, quel pied !!!

Cette main suit un rush incroyable où j'ai beaucoup de réussite et là, bam, American Airline : :Ad :Ac , que c'est beau. Nous ne sommes plus que 4, UTG fold, je suis au bouton et raise petit 2BB (je suis le chip leader (2x plus de chips que le deuxième) et je souhaite qu'il y ait au moins une personne). Scénario idéal : je suis suivi par une personne, la BB. La deuxième bonne nouvelle, le flop : :7s :As :Ah ... (je crois qu'à ce moment là, j'ai un peu bavé sur mon clavier :-) ) Harrington dit "il ne faut slow player que les grosses mains", je crois qu'on y est là ! C'est lui qui a la position, pourvu qu'il mise, pourvu qu'il mise ... il check. J'attends un peu et je check (pas facile de checker un carré d'as). La turn :Kd , il "instant" check, je décide de checker également en espérant qu'il attrape quelque chose à la river ou qu'il bluffe (c'est un joueur assez agressif). Checker deux fois un carré d'as, ça marque... La river :Js , et là, le miracle : il mise 4BB (640 dans un pot de 720), je me dis "c'est bien mais je suis sûr que tu peux me donner un petit peu plus", je raise à 1280 et après une longue réflexion (il demande le time) il call et montre :Jd :9d . Et bah vous savez quoi, je n'ai même pas eu le droit à un petit nh (un peu normal en fait, ça ne fait jamais plaisir de se faire avoir contre quelqu'un qui slowplay).

Plus globalement, une bonne séance de yoyo a encore frappé faisant valdinguer ma bankroll de 33$ jusqu'à 49$ (high score), pour finalement la stabiliser à 43,70$

vendredi 16 mars 2007

Calme plat

La période du 16 janvier au 16 mars est plutôt calme. Je n'arrive pas à décoller mais je me maintiens. A noter une deuxième place sur un tournoi à 45p (toujours 1$ + 0,25$) et quelques tentatives sur des 9p à 2$ + 0,25$. Rien de bien terrible, je me retrouve avec 18,50$ (tout ça pour ça ;-) )