Le blog de poker de ktr3is

Comment se construire une bankroll en ligne sans faire de versement ?

lundi 25 mai 2009

Back in the business ?

Malheureusement pas pour le poker :-)

Quoique... après être descendu petit à petit aux alentours des 60$, j'ai gagné un peu plus de 100$ il y a quelques jours à un MTT à 3$ + 0,30$, turbo, double stack, en finissant 4ème sur 426. Me revoilà donc à un peu plus de 170$ ;-)

Demain (et après demain si tout se passe bien), je refais le tournoi live que j'avais fait l'année dernière ici, ici et ici. Cette année, 42 inscrits, day 1 : 6 tables de 7 joueurs, les 6 vainqueurs sont qualifiés pour le Day 2.

Bankroll à 172,4$

dimanche 29 juin 2008

Le resto italien...

Y'a pas à dire, je suis chanceux en ce moment. Je me fais une petite session de cash-game (la deuxième seulement du mois :-o) et j'aurais du finir avec une cave (4$) en moins, au lieu de ça, je finis avec une cave en plus.

Le coup en question : j'allais arrêter la session, j'ai :Ad :Kc au bouton. Le joueur UTG fait un min raise (0,20$). Les joueurs avant moi se couchent. Je le reraise à 0,60$. SB & BB se couchent, il tapisse à 10$ et là erreur, je call sans réfléchir (ça m'arrive un peu trop souvent en ce moment). Il montre :Ks :Kd . Le flop :5s :5d :5c . La turn :5h ... La river ne change rien :Jd .

Bankroll à 131,25$

mardi 24 juin 2008

Tournoi live - Day 1

Le day 1 du tournoi vient de se finir. Au départ, il y avait 5 tables de 6 joueurs. Pour rappel, les deux premiers de chaque table se qualifient pour le day 2 (donnant ainsi une table finale de 10 joueurs).

La structure était plutôt lente, et donc assez agréable. Avec des stacks de départ de 1500 :

  • 5-10, 10-20, 20-40, avec un changement toutes les demi-heures,
  • 30-60, 50-100, 75-150 et 100-200 sur trois quarts d'heure.

Ma table était très serrées : 3 tables sur 5 avaient terminées (i.e il ne restait plus que deux joueurs), et nous étions encore au complet ! En fait, c'était surtout les autres tables qui étaient très agressives (l'une d'entre elle à fini avec les blinds à 30-60 :-o ).

En ce qui me concerne, j'ai eu beaucoup de chance ! Sur les deux premières heures, il ne se passe pas grand chose, je gagne de petits coups, en perds d'autre pour me maintenir autour de 1500.

Le coup de chance arrive un peu après la pause : je retourne AA (enfin 11 car le jeu était français ;-) ). Je raise à 400 (blinds 75-150), suivi par la petite blind ainsi que par la grosse. Flop : Q7x. La petite blinde mise 250, la grosse se couche, je tapisse et elle suit (elle me couvre), là je me dis gloups, pas bon, je ne pensais pas qu'elle suivrait. Elle montre Q7. La turn et la river amènent deux trèfles. Le flop en contenait deux. L'un de mes as était à trèfle... Ambiance, la petite blinde est mauvaise perdante ;-) .

Après ce coup, je suis bon chip leader, je peux donc voler quelques blinds. Je reçois AT UTG, je décide d'attaquer, 3 fois la big blind, c'est suivi par la grosse blinde qui est short stack et qui se retrouve à tapis. Il montre K5. Le flop KQx. Je me dis "pas le droit d'en vouloir au sort après ce qui m'est arrivé". La turn : un J qui me donne la quinte. A ce moment, je me suis demandé où se trouvait ma femme ;-)

Pas grand chose me concernant après et je parviens à me qualifier ! Beaucoup de chance donc, d'autant que j'ai retourné trois fois 11 (c'est pas top ces jeux français ;-) ).

La suite demain !

mercredi 11 juin 2008

Reprise en douceur

Après un bon break, me voici de retour sur les tables, à moi la NL10 :-D .

Une toute petite session aujourd'hui pour me remettre en jambe. Je m'assois à deux tables shorthanded avec 4$ sur chacune (il n'y avait plus de place en full ring, incroyable non ?). Je ressors ving minutes plus tard (60 mains) avec un gain de 3.40$. Deux pitites mains :

  • UTG, je découvre :Ac :Ah . Je raise 3 BB (big blind), c'est suivi par le joueur de grosse blind. Le flop :5c :5d :Ad . Que faire ??? Je pense que c'est le genre de main qui peut être slowplayé, je check, il check. La turn :As . Ouch ! Je pense que j'aurais du continuer de slowplayer pour lui donner l'occasion de bluffer (je ne pense pas qu'il ait touché quelque chose). Au lieu de ça je mise 0.20$ et il se couche.
  • Une main un peu osée ? De SB, j'ai :Ad :Ks . Le cut-off raise 3.5BB (sur une main précédente il avait raisé de la même façon, un joueur avait limpé, j'avais reraisé, les deux s'étaient couché). Il raise donc et je décide de reraiser, 3 fois sa mise, pour le situer, il hésite un peu et suit (je me dis que c'est peut-être à cause de la main précédente). Le flop :3d :5h :Kh . Je mise 1.10$. Il hésite et finit par suivre. La river :5d . Je n'arrive pas trop à le situer, peut-être un tirage couleur, je ne pense pas qu'il ait un 3 ou un 5, probablement une middle pair 66-TT. La turn :5d . Je ne le vois pas sur un 5, je décide de protéger ma main des deux tirages couleurs, je boite avec les 2.80$ qui me restent. Il hésite longtemps, demande le TIME et finit par folder. Question quizzzz, qu'avait-il ?

Bankroll à 126,95$

samedi 10 mai 2008

Quoi de neuf ?

Mais alors que s'est-il donc passé depuis ce dernier sauvetage in extremis de la relégation aux 2$ ? Et bien, j'ai tout d'abord fait deux SnG à 5$ et je ne sais pas si c'est parce que je n'avais pas la pression ou quoi, mais j'ai fini 7ème deux fois ! A chaque fois sur du bon bad beat des familles, mais bon, la variance, bla bla bla, tout ça, bla bla bla, tu ne te souviens que des bad beats et pas des coups de chance, bla bla bla bla, ok oK OK ... STOP ! Résultat des opérations, je viens de perdre 11$ et je me retrouve une nouvelle fois avec le couteau sous la gorge et l'épée de Damoclès (oui, oui, les deux en même temps, pas évident à gérer ;-) )

Du coup, petit craquage, je me suis dit : "et pourquoi pas du cash game ?". Rappel : je suis un newb de chez newb en cash game. Mais c'est pô grave ! Je m'inscris donc à une table short-handed de NL10 (c'est comme ça qu'on dit non pour les 0.05/0.10 ?) avec 4$ (on ne va quand même déroger aux règles de gestion de bankroll), et c'est parti ! En 9 minutes, je gagne 5,35$ (cool, presque un SnG de remboursé ;-) ). Conscient que j'ai eu beaucoup de chance (notamment grâce un fou furieux qui tapisse avec top pair et mauvais kicker), je décide quand même de retenter ma chance. J'arrive, assez péniblement à gagner 1,55$ en ... trois quarts d'heure :-o . Tout de suite c'est sûr, il y a une baisse dans le rendement !

Redynamisé par tout ça, je me ré-inscris à un SnG 5$ 9 participants, que j'arrive à gagner ! En heads-up, je suis tombé contre un Russe qui faisait ses débuts (pas reconnu à OPR, et seulement 7 tournois sur Sharkscope), je n'en ai fait qu'une bouchée, je n'en suis pas spécialement fier mais punaise, c'était trop bon !!!

Résultat de tout ça, bankroll à 143,85$

jeudi 8 mai 2008

Redescente aux 2$ ?

Et bien non, ce n'est pas pour tout de suite ! Je viens de gagner un SnG 5$ 9 joueurs. C'est incroyable mais j'ai réussi à remporter les 3 derniers SnG 5$ que je qualifiais de "der des ders" (i.e. si je le perds je descends en 2$) :

  1. ici,
  2. ici,
  3. et le dernier que je viens de jouer aujourd'hui.

Est-ce parce que, sans m'en rendre compte, je les joue différemment ? Ou est-ce juste une coïncidence ? Et bien je n'en sais rien !

Ma yoyo-bankroll à 130,95$

dimanche 4 mai 2008

Dernière tentative à 5$ avant la descente à 2$

C'est donc parti pour mon der des ders, en quelque sorte un barrage pour éviter le relégation en 2$ ;-) . Dire que je ne souhaite pas y retourner est un doux euphémisme...

  • Nous sommes tous assis ; comme d'habitude, je commence par un petit tour de table avec OPR, et comme d'habitude, je constate que très peu de joueurs sont profitables en MTT (alors là, je sais, je joue des SnG mais comme je n'ai que 5 shots sur sharkscope, je commence toujours par OPR ;-) ). En fait, il n'y a que deux joueurs qui ont pu montré du profit récemment : moi et un certain DouglasKlein.
  • Un début de tournoi plutôt mouvementé, avec pas mal d'action ! DouglasKlein arrive à mettre à tapis preflop deux autres joueurs, il se retrouve avec :As :Ah contre :8s :8d et :5s :5d et a donc deux chances sur trois de tripler (sympatique côte même s'il est loin d'être improbable qu'il sorte après ce coup !). Le board :2h :4s :7c :7s :Ac le met dans une position confortable pour la suite des événements. Je me fend d'un petit "nh Douglas" ! Nous ne sommes plus que 7.
  • Quelques coups plus tard un set contre overset vicieux (pléonasme ?) fait sortir une troisième personne, nous ne sommes plus que 6 au bout de 9 mains !
  • Première main pour moi : :As :Kh de BB, deux joueurs ont limpé, je raise 5BB (250), callé par un des deux joueurs. Le flop nous montre :3s :5c :3c . Je décide d'attaquer à la moitié du pot, l'autre joueur se couche. Petit gain pour se mettre en confiance !
  • Quelques blinds passent et un petit :Jc :4h de BB me permet de toucher une double paire au flop : :6s :4d :Jh et me maintient aux alentours des 1700 chips.
  • Un coup surprenant de l'un des joueurs, dénommé Bruce (tout puissant, en tout cas sur cette main, vu la suite des événements) : il tapisse preflop, premier à parler, alors qu'il a 2000 chips avec des blinds à 40/80... Et c'est suivi par une personne ! Quels jeux ont-ils donc ? Et bien notre ami Bruce nous montre fièrement :Ks :Qs , et le joueur qui a suivi nous exhibe tout aussi fièrement :Ah :4d , et pis c'est tout ! Le board :2d :9h :5s :9s et :Kd font passer Bruce chip leader, du gros niveau là ;-)
  • Nous ne sommes plus que 5, la bulle se rapproche !!! Les trois premiers ont plus de 3000 chips, je suis quasi à égalité avec le cinquième, les blinds sont toujours à 40/80. J'enchaîne alors les poubelles. Les blinds viennent insidieusement grignoter mon tapis. Je me retrouve alors avec :7c :3h au bouton, avec 1500 et des blinds 50/100, et je décide de tapisser, non je plaisante bien sûr ;-)
  • Toujours 50/100, je touche alors :Ah :7s de SB, raisé par le bouton, est-ce un vol ? Je préfère me coucher et attendre mon heure !
  • Sûrement une erreur : je tente de voler les blinds avec une petite paire de 2 servie UTG, je raise à 3BB, pas de bol je suis relancé à tapis, je me couche, vraiment pas envie de tenter un coin flip maintenant. Je suis alors bon dernier avec moins de 1000, des blinds qui sont maintenant à 60/120, le move ultime n'est pas loin !
  • Il arrive ! UTG avec :Ah :4s , je tapisse (risqué certes car c'est la catastrophe si je tombe contre un meilleur as ou quasiment n'importe quelle paire mais mon M est de 5). Heureusement, tout le monde se couche.
  • Les coups suivants, les blinds me reprennent ce que j'ai durement gagné...
  • :Ac :Kc de SB, les 3 joueurs me précédant se sont couchés, je relance au minimum pour ne pas effrayer trop mon adversaire de BB. Je me tiens bien bien évidemment prêt à tout envoyer au flop quoi qu'il arrive. J'ai du le penser trop fort, il hésite mais finit par se coucher.
  • Le coup d'après, j'ai :Jd :Js au bouton, les deux premiers joueurs se sont couchés, je raise 3BB en espérant que ça passe pour un vol, le SB hésite et se couche, le BB suit. Un as au flop, je ne peux plus reculer, je tapisse, le BB se couche. Je suis revenu à 1500. Nous sommes toujours 5 et je suis toujours à égalité avec le 5ème (un peu devant).
  • Quelques mains plus tard le 5ème saute sur un coin flip, nous ne sommes plus que 4, la bulle est là, je la voie en grand éclater sur moi ! 4500, 4000, 3500 et 1325, je suis bien sûr le small stack, avec un M de 5 et un effective M ridiculement bas...
  • J'ai :Ah :2h UTG, je tapisse, c'est malheureusement suivi par un joueur avec :Ad :8d , arrrggghhhh, la fin est proche, encore une nouvelle bulle... Mais non, ce n'est pas possible, on veut un happy end !!! Et puis d'abord, on voit bien que l'article n'est pas fini, il y a forcément d'autres mains derrière ! Le board :2d :Jh :Js :5d :3h me permet miraculeusement de doubler. Je suis toujours dernier, nous sommes toujours 4 !
  • Le 3ème en chips part alors à tapis sur un flop :Ts :9h :6c , l'autre joueur suit. Le trosième montre :Jd :9d et le joueur qui l'a suivi montre :Jh :Th . La suite :As :Qc fait sortir le troisième. Je suis ITM ! 7000 pour le premier, 4000 pour le deuxième et moi à 1850.
  • Avec :Ks :Kh au bouton, je min raise mais je fais quand même peur, les deux se couchent.
  • La main d'après j'ai :Ah :Jc , le chip leader, au bouton raise 3 fois la BB. Vol ? Pas vol ? Je décide de tapisser pour en avoir le coeur net, il suit, glips, et montre :Qc :8d , le flop me sort un :Js , je suis intouchable !!!
  • Ma main suivante :Qh :Qd de SB, j'hésite et je raise 4BB (je voulais 3 mais ma main a tremblé et je n'avais plus assez de temps ;-) ) , le BB suit, le flop :6h :4s :Js , je mise gros, il raise, je tapisse, il suit avec :Ad :8c , une :Qs me donne le brelan, pour le fun ! Je suis alors chip leader : 8800/4000/855, avec des blinds de 100/200
  • J'essaie ensuite d'éliminer le small stack avec :As :9c de petite blind, je rase fortement (le small stack est de grosse blind). Le flop :8c :2c :Tc . Il ne lui reste plus que 355 et part à tapis, je suis et tombe contre :Kc :Kh . Je lui permets donc de doubler.
  • Quelques coups moyennement bien négociés plus tard, je me retrouve à 7000, mes deux adversaires à égalité à 3000.
  • Le end game se prolonge et nous sommes encore 3 au bout d'une heure de jeu quand intervient la pause.
  • Je refais quelques min raise (ayant constaté que cela suffisait à les faire coucher) et gagne quelques blinds.
  • Le short stack finit par sortir, c'est le heads up avec le fameux DouglasKlein et une quasi égalité : 7000 / 6500. A notre que les deux joueurs en heads-up sont les deux seuls joueurs positifs sur OPR ;-)
  • De SB, je commence par un raise avec une main fantôme, histoire de tâter le terrain, je me fais reraiser et malgré la bonne côte, je ne suis pas, ça ne commence pas très bien pour ma crédibilité !
  • Ensuite, je ne sais pas ce qui m'arrive mais j'ai l'impression de dominer complètement mon adversaire : il ne raise pratiquement jamais, il se couche systématiquement après mes continuation bets, le vrai bonheur. Je me trouve à 9000 et lui 4500 et je l'achève sur ce coup : il min raise en SB et j'ai :Ah :Ts , je suis sûr d'avoir une meilleure main que lui car il min raise trop souvent pour être honnête, je décide de simplement payer : le flop arrive avec :9d :2h :Ad , une top pair en heads-up, ça peut se sous jouer non ? Je check, il mise 800, je raise, il tapisse et je suis : il montre :Td :Jd (fiou, je n'aurais pas du sous jouer !), la turn et le river ne l'aident pas, un heads-up assez rapide donc, que je gagne !

Bankroll à 134,25$

dimanche 27 avril 2008

Le der des ders à 5$ !

Après mes deux derniers tournois, je disais que j'allais repasser aux 2$ même s'il me restait théoriquement un shot (20x5,5 = 110$ et j'ai 117$). Ok, je ne m'y suis pas tenu, j'ai fini par me dire : "Quand même s'il reste un essai, ça serait bête de ne pas le tenter, imagine que tu gagnes, tu ne serais pas obligé de repasser aux 2$, allez ktr3is, soit fort dans ta tête, tu es un winner !" Stop !!! Il ne m'en a pas fallu plus pour que je m'inscrive aussitôt, une dernière fois donc, à un tournoi à 5$ ;-)

  • Sur les 40 premières mains, j'ai joué un coup : :Ad :As :-D , UTG, je raise 3 fois la BB. Je me fais reraiser par le bouton, je rereraise, il tapisse, je suis et il montre :5s :5h :-/ . Je pense immédiatement au coup que vient de subir Hesiode à Vegas (AA contre 66, 6 à la river). Le flop arrive : :Jd :Th :8c . La turn :3s . La river ..... arrrggggghhhh :7c , ouf tout va bien.
  • Cela me permet de tenir jusqu'à la bulle. Nous ne sommes plus que 4 et là où souvent je m'emballe, je suis resté zen. De BB, je suis deuxième en chips et je retourne :Js :Jc . Le joueur UTG, small stack (un peu moins d'1/3 de mon tapis) tapisse. Le bouton, 3ème en chips (un peu plus d'1/3 de mon tapis) tapisse également. SB se couche, et moi, et bien moi je me couche sagement. Ils retournent respectivement :Ad :Kh et :Ac :Tc , un as au flop...
  • Alors que nous ne sommes plus que 3, la table est assez passive preflop, je récupère très souvent ma grosse blind, je ne suis donc pas obligé de prendre trop de risque pour maintenir ma deuxième place. Je touche une deuxième fois une paire d'as avec laquelle je ne gagne qu'un petit peu de chips, toujours bon à prendre quand même.
  • Lorsque je me retrouve en heads-up, j'ai 4000 et mon adversaire 9500. Ce joueur est extrêmement passif post flop et joue quasi systématiquement ses cartes. Il me suffit de faire un tout petit continuation bet pour le faire passer un très grand nombre de fois. Je grignote petit à petit quand boooum, je retouche un paire d'as et je double : il a la fâcheuse tendance de tapisser preflop avec pas grand chose :-)
  • Je vais toucher une quatrième fois les as mais ne pas en faire grande chose.
  • La dernière main : je retourne encore un fois les as et il tapisse avant le flop !

Beaucoup de chance sur les 147 mains de ce tournoi (5 fois AA, 3 fois AKs), un peu comme si Full Tilt essayait de me dire : "allez, reviens quoi, on s'amusait bien ensemble quand même, fais pas la tête, c'est vrai que j'ai été un peu vache mais tu vois, je peux être sympa aussi".

Bankroll à 134,25$

vendredi 28 mars 2008

Race to Main Event - Round 1, le retour (2)

WSOP_jeton.pngAprès 33 participations supplémentaires à la loterie aux SnG 225p Race to Main Event et six tables finales, j'ai réussi à décrocher un deuxième ticket pour le round 2 ! Ma tactique est toujours la même :

  1. 1ère étape : tapis avec la première voire la deuxième main, histoire d'au moins tripler
  2. 2ème étape : quelques calls pour voir des flops et tenter de doubler avec la paire max par exemple (oui, ça peut suffire)
  3. 3ème étape : au bout d'un certain temps, il peut être intéressant de raiser preflop, les joueurs commencent à les respecter
  4. 4ème étape : la table finale, tight de chez tight, ça tombe tout seul ! (Il faut peut-être souffler un peu pour le dernier)

Bonne chance à tous et rendez-vous au round 2 !

jeudi 20 mars 2008

Race to Main Event

WSOP_jeton.pngSi j'ai bien tout compris, FTP offre la possibilité de gagner 50 places pour la main event des WSOP, en trois étapes :

  • round 1 : des SnG freeroll de 225 personnes (.COM) avec qualification des deux premiers pour le round 2 , ou des SnG de 450 personnes (.NET) avec qualification du vainqueur pour le deuxième round
  • round 2 : tournoi de 4500 personnes (4 par jour) avec qualification des deux premiers pour la finale
  • finale : tournoi de 4500 personnes (hebdomadaire), les trois premiers décrochent leur place pour la main event.

Mouais, pas l'air évident tout ça ;-)

Comme voir ma bankroll fondre ne me réjouit pas plus que ça, ce soir, j'ai tenté les freerolls SnG du round 1 et j'ai réussi à obtenir mon ticket pour le round 2. Comme quoi, on n'est pas à l'abris d'un coup de bol ;-) .

La route est encore longue...

Quelques jours au vert sans poker pour moi ! Bon week-end à tous !

vendredi 14 mars 2008

Le heads-up, c'est dur !

Bon, une deuxième deuxième place de suite, toujours sur le SnG 5$. Et un deuxième craquage en heads-up, de suite ! (non ? si si !).

J'ai manifestement, un petit problème de patience en heads-up, je finis souvent par en avoir assez et par tout envoyer :-/ Exemple : j'ai un M de 10, j'ai :Kc :Qc de SB, je raise, il reraise et là, je ne me l'explique toujours pas, j'ai tout envoyé :-/ . Il montre :As :Jd et le board :6h :9d :Th (j'ai crié valeeeeeet, ça n'a pas suffit) :7h :2h . Grumpf...

Alors bien sûr, il ne faut pas résumer ce tournoi à ce coup car j'en ai fait 150 avant qui m'ont permis d'arriver là mais force est de constater que je craque en heads-up ;-)

Bankroll à 164,75$

jeudi 13 mars 2008

Le jeudi au soleil

Et une sympathique deuxième place ce soir avec un end-game très long et très intéressant. Comme d'habitude, j'ai un peu craqué sur la fin, et comme d'habitude, je m'en veux un peu ;-) .

C'est incroyable, le heads-up, comme des fois on peut "le sentir" et des fois on sait très bien qu'on va perdre à moins d'un coup de bol incroyable. Là, c'était le deuxième cas, je n'ai pas réussi à imposer mon jeu. Je n'ai eu l'impression de penser un coup en avance qu'à de trop rares occasions, il a été meilleur que moi !

Je n'ai jamais essayé les tournois en heads-up. Je pense que ça doit être très fatiguant et très difficile...

Bankroll à 156,75$

dimanche 9 mars 2008

ktr3is le gambler ?

Bon, il faut que je vous avoue quelque chose, je n'en suis pas vraiment fier mais c'est plus fort que moi, je n'ai pas pu m'en empêcher : j'ai encore reraisé quelqu'un avec une double paire... Encore une fois j'avais le meilleur jeu et encore une fois il a touché l'intouchable.

La version courte, en début de tournoi, je suis content de voir un flop de BB avec :Qc :6c , :6h :Qh :7s , il y a deux joueurs, je mise un peu moins de la moitiè du pot, suivi immédiatement par les deux joueurs. La turn :Ks , je mise un peu plus, raisé par un joueur, l'autre se couche, je pense à tout ce que vous m'avez déjà dit, je le vois potentiellement sur KQ, je sais que c'est risqué, mais l'occasion de doubler est trop belle, la tentation trop forte, je ne contrôle plus la main sur la souris, elle déplace le slider et clique sur raise, je viens de commettre l'irréparable : j'ai tapissé, il suit et montre :Kd :Jd . La river :Js , je sors 9ème. J'ai envie de dire : "ça fait partie des risques du métier" ;-) .

Deuxième tournoi :

  • Assez rapidement 3 joueurs sont éliminés.
  • Survient une main assez incroyable avec :As :Kd , :Ad :Ah et :Kh :Ks . A l'issue de ce coup, deux autres joueurs sont éliminés et je me retrouve small stack, très loin derrière les trois premiers, à la bulle. Dès que je bouge, je suis reraisé par les gros tapis. Je suis obligé d'avoir une main pour survivre, rien à faire ça ne vient pas. Heureusement, coup de bol, le 3ème s'enflamme et se fait sortir, je suis ITM.
  • A partir de ce moment là, j'arrive à placer quelques moves, je me maintiens à la limite de la dead zone, et un autre joueur saute, je me retrouve en heads-up avec 500 chips contre 13000 !
  • En fait, j'arrive à lire mon adversaire facilement : quand il n'a rien il mise, quand il a quelque chose il slow play, systématiquement (il montre souvent ses mains). Grâce à ce read, j'arrive à remonter petit à petit, en prenant mon temps : dès qu'il mise après flop je le raise, et il se couche, et quand il check, je check en attendant de toucher quelque chose ! Après une longue empoignade, nous nous retrouvâmes quasiment à égalité de chips (c'est bon quand même ce passé simple ;-) ) et là, je me suis emballé preflop avec :9h :9d , contre :Ad :Qs , il touche une :Qd à la turn, dommage, je sors 2ème. C'était un heads-up très intéressant, assez long, à la fin le mec à dit "u were excellent, best heads-up game", j'espère qu'il n'était pas ironique par rapport au dernier coup :-o .

Allez, ne soyez pas trop durs avec moi, en plus aujourd'hui, c'est mon anniversaire ;-)

Bankroll, à 161,75$

samedi 8 mars 2008

La reprise

Après un petit break d'une semaine, me voici de retour à une table SnG 5$ + 0,50$. Et un tournoi qui commence très fort puisque je touche très rapidement deux fois KK et deux fois QQ !

  • Pour les deux KK, il y a à chaque fois un limper avant, je raise quatre fois la BB. Les deux fois, je me retrouve avec un joueur et un flop sans overcard mais avec des tirages (quinte et couleur). Les deux fois je value bet et les deux fois le deuxième joueur se couche. Un peu trop protecteur, mais il vaut mieux gagner deux petits pots plutôt que de perdre deux gros pots ;-) .
  • La première QQ se passe bien : après un limper, je raise sérieusement, 4 fois la BB, le joueur qui a limpé, assez loose, suit. Le flop : :Js :5d :3c . Il check, je value bet, il suit. La turn :7s , il check, je value bet (ça commence à faire beaucoup), il suit. Dernière carte :Ah . Il check, cette carte me fait peur, je n'arrive pas à voir ce qu'il a, je check, il montre :9s :3s , je monte à plus de 3000.
  • La deuxième QQ se passe beaucoup moins bien : je raise 3BB, suivi par un joueur et reraisé par le small stack qui tapisse (885, M=10). J'aurais peut-être du me coucher, il n'était pas si désespéré que ça... Mais j'ai voulu suivre. De plus, je pense que le joueur qui a simplement suivi ma relance n'a pas AK, AA ni KK sinon il aurait reraisé (j'aurais pu appliquer ce raisonnement à celui qui a reraisé...). Au lieu de suivre, je tapisse donc, histoire de sortir le joueur qui avait suivi mon raise et de me retrouver face à un seul joueur. Ca fonctionne, je me retrouve donc contre un joueur qui montre :Ac :Ah contre mon :Qd :Qh . Il gagne avec la couleur à coeur. Je redescend à 2200.
  • J'arrive à bien gérer la bulle (pour une fois) et je sors 3ème !

Dans la foulée, j'arrive (enfin) à m'inscrire à un MTT avec KingKong : 2$ + 0,25$, 143 participants, où je n'ai pas brillé. Le coup mal joué du tournoi : j'ai :Jd :Jh (que j'ai décidément du mal à gérer), nous sommes en début de tournoi, table assez loose, je décide de simplement limper (première erreur ?). Le flop : :2s :6h :Td , plutôt bon. Un joueur mise petit, un autre raise assez fortement, et là, je ne sais pas ce qu'il s'est passé dans ma tête, tout s'est embrouillé : les conseils de KK via MSN, les conseils que vous m'avez donnés, je crois que j'ai un peu paniqué et j'ai finalement passé :-/ alors que je devais avoir la meilleur main. J'ai eu peur de suivre et me retrouver avec une overcard... La suite du tournoi n'est pas mieux, je ne trouve pas de belles rencontres, mon stack baisse et je suis out bien avant KingKong, 62ème !

Bankroll à 159,25$

jeudi 28 février 2008

Le SnG, des sensations ... pures

Me voici donc de retour sur un bon vieux SnG 5$ + 0,50$ des familles et là, tout de suite, ça va mieux, je retrouve mes marques, mes petites habitudes, mon calculateur de M (tiens il faudra que je vous montre ça un jour, je me suis développé une petite application qui calcul le M).

Une partie qui se déroule normalement, où je touche un peu de jeu, ce qui me permet d'arriver jusqu'en heads up en étant passé par la bulle (quel bonheur, cette sensation, cette pression qui monte qui monte et pfuit, tout à coup le soulagement d'être ITM :-) ).

Je me retrouve donc en heads-up contre un joueur tight passif/passif, je me dis chouette, ça va le faire ! Je commence très bas en chip : 2000 contre 11000 mais en jouant loose agressif, j'arrive à remonter. La stratégie est simple : dès qu'il mise, c'est qu'il a quelque chose, plus il mise, plus il a du jeu. Je connais sa stratégie et pourtant je me vais me faire avoir. Je suis remonté à 5000, je découvre : :Jd :Jc de petite blind. Je décide de le piéger en raisant petit, il suit. Je pense que l'idée n'est pas mauvaise car si j'avais relancé plus fortement, il se serait probablement couché. Le flop :8h :Ac :3h , je fais un continuation bet et là il tapisse. Je connais sa stratégie, je sais qu'il y a 99% de chance qu'il ait son as (voire même 100%, ce joueur ne bluffe pas) et pourtant je suis, dingue non ? Il montre :As :2c . La turn et la river ne m'aident pas :Kh :5c . Qui peut me dire ce qu'il s'est passé ? ;-) Discipline, discipline, où es-tu ?

Allez, bankroll à 182,55$, c'est quand même pô mal !

Mes premiers pas en cash game

Quelques petites sessions en NL10, les tables les plus basses de ma room. J'en sors légèrement bénéficiaire puisque ma bankroll est désormais de 174,55$ (+3,60$ en 45 minute, pas top top mais c'est mieux que de perdre la même somme dans le même temps ;-) ). Mes deux premières impressions (qui demanderont bien entendu à être confirmées) :

  • J'ai trouvé le niveau de jeu très très très moyen, du coup le plaisir lié à la stratégie en a pris un coup...
  • Je me suis retrouvé un peu, comment dirais-je, un peu dépourvu, voire limite impuissant, un peu comme si mon je ne possédais plus l'arme atomique qui peut faire tant de ravage en tournoi : en clair, mes raises n'avaient plus aucun effet : intuile de tenter un bluff, il ne faut miser que quand on a le top jeu car tout le monde suit avec rien.

Alors, je sais bien que je n'ai joué que quelques mains (une centaine tout au plus), mais quel ennui, quelle fadeur, quelle platitude comme dirait l'autre ;-)

Allez, bankroll à 174,55$, je vais me refaire un petit SnG :-)

mardi 26 février 2008

L'important, c'est de prendre la bonne décision

C'est ce qu'il faut se dire au poker (sauf quand on gagne, là on peut faire presque n'importe quoi (du moment que ça ne se voit pas trop), ça peut être vu comme du génie ;-) )

C'est donc ce que je me suis dit hier après ma misérable 6ème place.

C'est également ce que je me suis dit ce soir après être passé du status de chip leader à celui de short stack : :Ks :Kh , all in preflop, je tombe contre :Td :Ad et le board, assassin : :6s :Tc :2c :Th :Jd . Le mec avait quand même surelancé ma relance preflop puis callé mon tapis avec :Td :Ad ... Enfin, je ne vais pas me plaindre, ce sont des joueurs de cette nature qui me permettent parfois de doubler en début de tournoi ;-) .

Ensuite, je relance avec :Ad :Kd , deux joueurs suivent (misère), le board pas top pour moi : :3d :6h :8s , l'un des joueurs mise, j'hésite à tout envoyer mais je pense qu'il a soit un 8 soit une middle pair, je me couche. Il me reste alors 515, short stack de chez short stack, c'est bien mal engagé ;-)

Nous sommes encore 9, ah non, plus que 8, mon M est de 6. Je finis par tapisser avec un roi et je sors huitième, peu glorieux tout ça.

Du coup, quasi dans la foulée, deuxième tournoi (un peu frustrant le premier ;-) ). Et là, comment dire... et bien je ne suis pas fier du tout du tout du tout. Il se trouve que j'ai remporté le tournoi, en ayant des énormes coups de bol... Je pense que c'est ma victoire la plus honteuse... Les autres joueurs ont du me haïr. Trois exemples :

  • Début de tournoi, j'ai :9c :As , après deux limpers, je décide de limper également. En tout 6 joueurs voient le flop : :Ac :6c :8s . J'aime bien prendre quelques risques en début de tournoi pour essayer de doubler. Le joueur avant moi mise le pot, je raise 3 fois sa mise (en espérant qu'il ait A7, A5 ou moins), tout le monde se couche sauf lui qui tapisse, je suis, il montre :Ad :Jc , la turn et la river me donne une quinte honteuse : :7s :5d . Ambiance à la table :-/
  • Avec :As :3s au bouton, je raise 3BB. Le BB raise une fois ma mise et est à tapis, je le vois désespéré, je call (bonne côte), il montre :Ah :Qc , le board me donne une double paire : :Ad :3c :6s :Kh :2h . Le mec sort et est vénère. Plus tard, il m'insultera (il est quand même resté plusieurs mains après être sorti, sans rien dire, il a fallu que je lâche un nh à un joueur pour qu'il se lâche !)
  • En heads up, j'ai 7000, mon adversaire 5000, blinds 200/400, il me raise à 800, je reraise à 2000 avec :Ah :Jh et il suit. Le flop, pas top :3h :Tc :7h , je décide de faire un continuation bet de 2000, il tapisse, il me reste 1800 à mettre, je les mets et il montre :8s :7d . La turn :5d ne change rien et la river :As me fait gagner... Bouh, pas beau le k3 ce soir ;-)

Bankroll à 181,95$

dimanche 24 février 2008

... et encore ???

C'est donc reparti, toujours sur le SnG 5$ + 0,50$, 9 participants.

  • Je ne touche absolument rien (poubelles sur poubelles) pendant les 29 premières mains. Un petit :5c :2h de BB, suivi d'un probe bet me permet néanmoins de me maintenir.
  • A la 30ème main, je touche :Ac :Td en 3ème position, je raise 3BB, tout le monde se couche, un peu normal, c'est mon premier raise !
  • A la 31ème :Ac :Qh de BB, deux joueurs ont limpé (UTG et SB), je tente un check pour essayer de ramasser gros après le flop, échec : :5h :Ks :2h , je me couche très rapidement et je regrette de ne pas avoir placé un bon raise preflop.
  • Avec :As :8d au cut off, je raise et me fait fortement reraiser par le SB, un joueur tight, je me couche, je suis alors à 1000, pas loin d'être dernier.
  • Histoire de ne rien arranger, ma connexion internet ne fonctionne plus, ma box indique désespérément un PPP clignotant, je me vois déjà en train de pleurer auprès du support de Full Tilt ... Ouf, la connexion revient ! Je suis alors bon dernier avec 900.
  • Mon stack baisse, baisse et là, gros coup de chance, je tapisse avec :Kd :2c , je tombe contre :As :7c , le board me sauve : :Kc :6d :Qd :5h :8s , back in the business :-) .
  • Contre le même joueur une ou deux mains plus tard : all-in preflop :As :Kh contre :5s :5c , le board m'est encore une fois favorable : :7s :Qc :Tc :Jd :Js :-) .
  • Je finis par me retrouver en heads-up, bien dominé (surtout après un bluff pathétique de ma part) : 10000 jetons pour lui, 3500 pour moi. Un coup me permet de me remettre à niveau. De SB, avec :7s :5h , je call, :5s :4d :3d au flop, je mise le pot, suivi, :5d à la turn, il mise 600, je tapisse, il suit et montre :9c :3s . La river ne change rien :Ts .
  • J'ai juste un peu plus de jetons que lui, et, de BB, je retourne :5h :5d . Il me raise (petit, seulement 2BB). Je décide de tapisser, un peu violent et si c'était à refaire, je ne le ferais pas, il suit avec :Ad :8s et le board me fait gagner : :5s :Ac :4c :3h :3s .

Beaucoup, beaucoup, beaucoup de chance sur ce tournoi, bankroll à 175,95$ !

... continue encore !!!

Un début de partie plutôt calme, voire même très calme. Je ne vois aucun flop sur les 20 premières mains : même si je suis entré dans deux coups (avec :As :Qc et :Qc :Jc ), personne ne m'a suivi.

Premier gros coup avec :Kd :Ts de SB, personne n'est entré dans le coup, j'essaie de voler la BB avec un raise à 3BB qui est suivi, grumpf :-/ . Le flop :4h :8h :Kh , je mise pratiquement à hauteur du pot, mon adversaire hésite et tapisse, je suis obligé de suivre, il montre :9c :9s et je gagne, plutôt soulagé du dénouement ;-) !

Nous ne sommes alors plus que 5 puis 4 et je vais réussir à me maintenir, principalement grâce à des relances preflop qui ne sont pratiquement jamais suivies. Nous sortons le 4ème par un cooperation play collégial ! Je me retrouve donc 3ème, short stack et là, excès de confiance, les deux autres s'emballent et je me retrouve deuxième, en heads-up, loin derrière mon adversaire. Je sors avec :Ad :3d contre :8c :6c avec :Qc :3c :8h :2d :4s .

Pour la deuxième fois, SharkScope dit que je suis "super hot" ! C'est chouette :-) !!!

Super Hot 2

Bankroll à 158,95$

samedi 23 février 2008

La bonne série continue !

A croire que le César de la meilleure troisième place m'a boosté ;-) Aujourd'hui, j'ai gagné l'un de ces SnG 5$ + 0,50$ à 9 joueurs. Vivement les Oscars :-)

Allez, on ne va pas bouder son plaisir, bankroll à 150,95$ !

- page 1 de 4